Le régime anti-cholestérol

Le régime anti-cholestérol, les acides gras polyinsaturés, les aliments autorisés et interdits.

Régime du diabétique . Régime sans résidu
Régime pauvre en fibres . Régime sans sel, désodé strict

Un taux de cholestérol élevé dans le sang peut entraîner des maladies cardio-vasculaires.

Les personnes en "surpoids" sont en général sujet à un taux de cholestérol élevé, il est donc recommandé de se maintenir à un poids "santé" ou de retrouver un poids idéal.

Le régime anti-cholestérol, recommandations :

Diminuez les lipides :

  • Essentiellement les graisses saturées.
  • Choisissez de préférence les aliments faibles en calories, (consultez la table des calories).
  • Ayez une alimentation variée et équilibrée.
  • Augmentez votre activité physique.

Attention :

Les acides gras Polyinsaturés sont essentiels, c'est à dire que vous devez en consommer chaque jour une petite quantité.

Les huiles de tournesol, de colza, de soja, les poissons et la margarine par exemple en sont riches.

Retrouvez ci-dessous quelques aliments autorisés et interdits dans le cadre d'un régime anti-cholestérol.

Aliments autorisée régime anticholestérol Aliments autorisés :
  • Viande et charcuterie (jambon blanc sans couenne, sans gras)
  • Poisson
  • Volaille sans peau (évitez l'oie grasse)
  • 1 à 2 oeufs par semaine
  • Toutes les protéines végétales
  • Fruits de mer
  • Aliments riches en fibres
Aliments interdits régime anticholestérol Aliments interdits :
  • Charcuterie et viandes grasses
  • Lait entier et fromages gras
  • Frites, chips et fritures en général
  • Pâtisserie et viennoiserie
  • Conserves de viande
  • Evitez l'alcool et le tabac

Cholestérol, non-coupable !

Cholestérol, non-coupable ! Voilà environ un demi-siècle que l'on mène une guerre sans répit au cholestérol, sous prétexte qu'il est coupable des risques cardiovasculaires et autres maladies inflammatoires. Or cette théorie ne repose sur aucune preuve scientifique valable, mais sur une idéologie dictée par des intérêts économiques : vendre entre autres, des hypocholestérolémiants, en nous détournant des vrais coupables : les graisses partiellement hydrogénées. L'auteur met en pièce « le mythe du cholestérol » et dénonce les prescriptions abusives d'hypocholestérolémiants (statines, hypolipémiants). En effet, ce comportement prescripteur médical est en complète contradiction avec les études de Brown et Goldstein, prix Nobel, qui ont démontré scientifiquement que l'hypercholestérolémie est la conséquence d'un manque de récepteurs sur les cellules empêchant le cholestérol, via les LDL, d'y pénétrer. Mon régime anti-cholestérol.

Facebook Google+ Twitter

© 2004 ~ 2016 . Confidentialité . Contact . Cuisine-Martine.com